Vietnam d’antan

Vietnam d'antan

Acrylique sur châssis toilé – Cadre américain – 20M – 71 x 51 cm

Lorsque je suis arrivé à Hoa Lu, cité située à une centaine de kilomètres au sud d’Hanoi, j’ai ressenti une impression de calme et de silence et en fait n’ai pas été surpris d’apprendre qu’elle fut la première capitale du Vietnam, aujourd’hui effacée par Saigon et Hanoi. Mon regard se portait sur des rochers surplombant des pagodes aux toitures arquées, des portiques décorés, des plans d’eau recouverts de nénuphars et de lotus, d’effrayants dragons de bronze, et, au loin, les monts de la Baie d’Along Terrestre. Je n’ai pu m’empêcher de me représenter cette cité telle qu’elle devait être il y a un siècle, sans touristes.j’ai donc dessiné une composition réunissant ces éléments, et j’ai tenté de rendre à la fois la majesté qui en découlait et la tristesse que je ressentais…

Prix : sur demande

Carré de luxuriance tropicale

Carré de luxuriance tropicale

Acrylique sur châssis toilé – Sans cadre Chants peints – 80 x 80 cm

Dans ce tableau, j’ai cherché à découper un carré dans la forêt tropicale, en présentant à taille quasi réelle la faune et la flore qui évoluent dans ce biotope.

Prix : sur demande

Torpeur en forêt tropicale

foret-torpeur-en-foret-tropicale

Acrylique sur châssis toilé – Sans cadre Chants peints – 60 x 60 cm

Dans ce tableau, j’ai voulu rendre l’atmosphère pesante qui règne en Afrique tropicale à la mi-journée, lorsque le soleil est haut, que la chaleur est étouffante, et que les éléphants viennent se rafraîchir et se reposer sous les arbres.

Collection personnelle / Vendu

Exubérance tropicale

Exubérance tropicale 2

Acrylique sur châssis toilé – Sans cadre Chants peints – 60 x 60 cm

Dans cette composition carrée où tout se situe sur un même plan, j’ai voulu en quelque sorte zoomer un carré de forêt tropicale humide, et faire en sorte que les végétaux (feuilles, fleurs et fruits) et les animaux, aient une taille proche de leur taille réelle; les tonalités sont également plus vives que dans les autres toiles du même thème…

Prix : sur demande

Chef de village africain

Chef de village africain

Acrylique sur châssis toilé – Cadre classique – 8P – 46 x 33 cm

Le modèle de ce portrait est un chef d’un petit village africain, qui m’est apparu un jour entouré d’une troupe de serviteurs, l’un d’entre eux tenant un parapluie et le maintenant au-dessus de son turban comme s’il s’eût agi d’un dais. Avec sa démarche royale et son air supérieur, il semblait désirer que ses visiteurs se prosternent devant lui, et tremblent jusqu’à ce qu’il ait donné son verdict.
Il s’approcha de moi et, voyant mon appareil pendu à mon cou, demanda par le biais de l’interprète que je le prenne en photo. Tout d’abord heureux de cette proposition, je déchantai vite car il s’opposa fermement à la fermeture du parapluie, ce qui gêna considérablement l’éclairage de son visage. Enfin il fallut lui faire comprendre que la photo ne pourrait lui être livrée que dans quelques jours…

Collection personnelle / Vendu

Fantasia à Marrakech

Fantasia a Marrakech

Aquarelle sur papier – Sous verre cadre bois – 60 x 38 cm

Le Maroc est le Pays de la Fantasia; Marrakech en est le coeur. Les cavaliers s’élancent du fond de l’arène, un nuage de poussière s’élève derrière eux, et sur leurs chevaux au grand galop, ils prennent des postures plus ou moins acrobatiques. Au moment où ils arrivent à une vingtaine de mètres du muret de façade où attendent les premiers spectateurs, ils brandissent leurs fusil, font feu, et la pétarade qui s’en suit s’accompagne d’un petit nuage de fumée s’élevant dans le ciel, pendant que les chevaux se cabrent. C’est alors qu’à la dernière limite les chevaux et leur monture tournent gracieusement et se disposent en une ligne parfaite, à partir de laquelle le chef donne le signal du retour au point de départ, au pas, les cavaliers assis le dos droit et tenant leur fusil verticalement, le canon dirigé vers le ciel…

Collection personnelle / Vendu

Scène de marché au Sahel

Scène de marché au Sahel

Acrylique sur toile – Cadre américain – 12P – 46 x 61 cm

En Afrique sahélienne, un tel marché se tient habituellement chaque jour sur un site différent. Très tôt le matin, les femmes originaires des villages avoisinant ont pris la piste, chargées le plus souvent dans le dos d’un bébé endormi, et sur la tête d’un tabouret, de nattes roulées et de divers récipients contenant des produits à vendre ou à troquer. Parvenues à destination, elles choisissent un emplacement, et posent leur fardeau sur les nattes déroulées. Un peu à l’écart, des hommes venus avec des animaux d’élevage, se regroupent sous un gros arbre, et assis en tailleur autour d’un canari de bière de mil, se prennent à débattre des prix agricoles et de l’actualité. Alors peu à peu, alors que le soleil monte dans le ciel, que les ombres raccourcissent et que la moiteur s’installe, l’atmosphère se chargeant de parfums, d’odeurs et de poussière et les silhouettes chatoyantes devenant de plus en plus nombreuses, cette nouvelle petite cité d’un jour qu’est le marché se met à vivre au milieu des rires des enfants et des jeunes filles, des appels des marchandes, des disputes, des cris et des aboiements…

Prix : sur demande

Trois mangues

Trois mangues

Pastel doux – papier sous verre – 30 x 40 cm

Le pastel doux et ses tons chauds rendent bien le glacé et le pulpeux de cet excellent fruit tropical…

Prix : sur demande

Fruits d’hiver et bouteille de Puisaye

Fruits d'hiver selb

Acrylique sur châssis toilé – Cadre classique – 6F – 41 x 33 cm

La présence du verre, du tissu et des reflets sur la table allège un peu cette composition à l’aspect général massif…

Prix : sur demande

Homme du Rajasthan

homme-du-rajasthan

Pastel doux sur papier – Sous verre Cadre bois – 50 x 40 cm

Lors d’un voyage en Inde, j’ai visité le Rajasthan et j’ai pu admirer les particularités de cette Région, tranchant nettement avec le reste du Pays: immensités quasi désertiques et traces visibles de l’influence des Moghols dans la peinture murale et l’architecture. Ayant eu la chance de passer à Pushkar au moment de la Foire Annuelle, j’ai eu sous les yeux des milliers de dromadaires, boeufs et chevaux exposés pour être vendus ou troqués. Il y avait durant les quelques jours de cette manifestation des spectacles et animations organisés par la ville pour les visiteurs, et en particulier un concours de moustaches.
Ce portrait au pastel doux montre un simple concurrent, non pas le vainqueur du concours, lequel a présenté des moustaches bien plus impressionnantes.

Prix : sur demande


@2013
mc